Tout commença à Viu, par une pluvieuse après-midi de fin de juillet 1959. Cinq jeunes d'une compagnie de résidants et vacanciers décidèrent, ennuyés par la routine habituelle du village, de donner vie à une compétition semblable à celles de SOAP BOX américaines. Leurs noms: Dario Cantino, Marcellino Versino, Luciana Virando, Paolo Durando, Giulio Balocco et Lello Gandini. Ce dernier, en bon designer qu’il était, avait certainement déjà dans l'idée de modifier les formes de ces caisses à savon pour les rendre encore plus attrayantes… Ces formes que le monde découvrit ensuite sous des noms tels que Countach, Diablo, Stratos et bien d'autres encore.

C'est ainsi que commença l'histoire.

La première édition du grand prix de Bob-Kart fut intitulé Newton puisqu'il s'agissait de véhicules qui se déplaçaient grâce à la force de gravité. Les premiers Bob-Karts naquirent de façon assez improvisée, en assemblant un châssis en bois et des roues, en bois également quand elles n'étaient pas empruntées aux poussettes et landeaux des nouveaux nés du village. Le premier qui utilisa une roue de vieille vespa fut Paolo Durando. Certains véhicules plus évolués avaient déjà la carrosserie faite de carton ondulé et peint.

Le premier grand prix Newton se disputa le 15 août 1959, avec départ de la Pieu et arrivée à Pavaglione. Les équipages, surtout des monopostes, furent 6 ou 7. A l'occasion de la compétition chronométrée, les meilleurs reçurent de jolies coupes faites en bois par un artisan local. Le succès de la manifestation fut tel que l'on décida de renouveler l'évènement avec plus d'équipages et un parcours plus long avec départ devant le restaurant « Lo Scoiattolo ». Grace au succès croissant de la manifestation, pour toute la durée des années 60 le grand prix de Bob-Kart de Viu devint le rendez-vous immanquable de l'été. Cette constance et le divertissement attira un public, en provenance de Turin ou d'autres provinces, qui se fit chaque année plus nombreux et fidèle pour assister au spectacle.

Dans les années 70 arrivèrent les premiers changements radicaux sur les Bob-Karts: certains furent construits en fer avec le volant, les roues et les freins des vieilles Fiat 500 et  des roll bar (compte tenu des premiers accidents). Le nombre de jeunes qui  construisaient chaque année un nouveau Bob-Kart pour s'assurer la place de champion augmenta considérablement.

Les équipages monopostes furent petit à petit remplacés par les spectaculaires Bob-Karts à deux places (un pilote et un co-pilote pour le contre poids). Le second membre d'équipage fut introduit pour équilibrer et stabiliser le bob kart durant le parcours mais aussi pour donner l'élan de départ sur le premier tronçon du parcours en pente légère.

Le début des années 70 vit l'arrivée des premiers "véhicules-relais" sorte de "voitures officielles" ornées des couleurs de leur Bob-Kart. Aussi bruyantes que marrantes ces voitures précédaient d'environ trente secondes l'équipage en compétition et servaient comme ouvre-piste.

Vers la fin des années 70, cette compétition ne se déroulait qu'à Viu et dans un village de l'Umbria.

En 1980, de nouvelles dispositions pour la construction des Bob-Karts furent introduites: les dimensions des roues furent réglementées (au minimum celle de l'Ape et au maximum celle de la 500). Les sponsors firent leur entrée sur les Bob-Karts et les voitures-relais.

A partir de 1982, on commença à récompenser la meilleure voiture-relais: la plus originale, bruyante et rapide. Dans les années 80, le numéro des équipages atteint son maximum historique et la manifestation un succès absolu pour un évènement locale; on pensa alors organiser durant l'été d'autres épreuves pour calmer les esprits des concurrents déchainés: une première à l'Alpe Bianca (Tornetti di Viu), et une seconde à Pian Benaut (Usseglio).

Le début des années 90 fut caractérisé par de franches compétitions entre les concurrents et par, chaque fois, de nouveaux records sur la piste. C'est dans les éditions successives que l'on commença à observer un certain déclin de la manifestation, probablement dû au changement de génération et également à l'usure de certains des premiers Bob-Karts qui, après 20 glorieuses années de carrière, n'étaient plus révisés ou remplacés. Ce début de marche vers l'oubli était peut-être dû à la répétition de l'épreuve.

C’est ainsi qu’après de glorieux succès et de nombreuses imitations par-ci par-là, la légendaire compétition de Bob-Kart ne fut plus organisée.

 

Le retour de la flamme revint illuminer la vallée de joie et d'allégresse dans le courant de l'été 2004. Peut-être pour un pari ou bien plus simplement par orgueil typique de Viù, un petit groupe de jeunes, envers et contre toute l'écrasante bureaucratie de l'ère moderne, décida de remettre à jour la compétition mythique. Enfin en 2005, grâce à la Fédération Italienne, on recommença à jouer avec la force de gravité. D'abord au niveau local comme à ses origines, la compétition fut ensuite élevée au rang national quand, à partir de 2007, elle entra dans la liste des épreuves du championnat italien de speed down.

La compétition reprit sa place à Viù : elle anima de nouveau le territoire et la population, et l'enthousiasme fut tel qu’il permit un saut de qualité du parcours et de la logistique. Cette qualité n'échappa pas aux concurrents des autres régions d’Italie et également en provenance d’autres pays et c'est ainsi que Viù attira et fidélisa des concurrents de villes et pays étrangers. En quelques années, la compétition de Viù devint d’une importance notoire et grandissante parmi les passionnés de ce sport. C'est après une analyse attentive et la récolte d'un grand nombre d'opinions positives que la Fédération Européenne décida d'investir sur ce qui, fut un temps, n’était qu’un passe-temps pour les jeunes du village.

 

La route fut longue et sinueuse, les obstacles nombreux mais Viù continua d'aller de l'avant et d'améliorer sa prestation. Et c’est ainsi qu'enfin en 2016 une commission de la Fédération Européenne de Speed Down se rendit à Viù pour en examiner le parcours, le groupe de travail, les services et les structures. L’évaluation fut si positive qu'elle nous encourage à espérer un succès autrefois impensable. En Juillet 2017 Viù aura l'honneur d'accueillir le championnat européen de Speed Down... Un grand défi qui prime une longue tradition tournée vers le futur!